Vidéo réalisée avec l’autorisation du Studio Hendrik Kerstens

Hendrik Kerstens (1956 – La Haye)
A dirigé une entreprise dans la ville de La Haye en tant qu’importateur de fromage.
Il se met à la photographie à la naissance de sa fille Paula en 1995.
Au début, il souhaite photographier l’évolution de sa fille ainsi que les évènements de sa vie. Il se spécialise ensuite dans la photographie mise en scène.
Il transforme de banals objets en élément de chef d’oeuvres, s’inspirant des peintures des grands maîtres hollandais.
Il produit également des photographie de commande pour le New York Times Magazine.

source : en.wikipedia.org

Texte de la vidéo

Durant des siècles la peinture se veut photo. Johannes VermeerCornelis Van Der Voort, Nicolae Eliaszoon connu sous le pseudonyme Pickenoy, Rembrandt, Anthony Van Dick.  

A présent parlant Photographie, celle qui se veut peinture. 

Hendrick Kertens, photographe hollandais. Bag.
BAG

Dans une ambiance d’un noir presque obscur, l’anse d’un sac plastique apparaît à l’image. Voici le sommet du sac plastique, puis en dessous, apparaissent des yeux dirigés dans notre direction. Point d’expression sur le visage.  

Hendrick Kertens, photographe hollandais. Lamp Shade.
LAMP SHADE 

Ici, l’obscurité fait toujours toile de fond. Des rainures apparaissent. Le visage est cette fois-ci tourné sur la gauche, mais les yeux nous fixent toujours.  

Nous pouvons remarquer une géométrie amplement réfléchie :
– sujet au milieu de de la photographie 
– un triangle se dessine, créant une perspective sur le visage 
– une ombre douce de l’oreille à la joue occupe 1/3 du triangle, les 2/3 restants sont éclairés d’une lumière tamisée mettant en valeur le visage. 
– nous pouvons remarquer cette même proportion sur le chapeau improvisé, dont les lignes se prolongent juqu’à 1/3 du bord droit, et le centre de la photo. 

Hendrick Kertens, photographe hollandais. Napkin
NAPKIN 

Cette femme s’appelle Paula. Son visage nourrit tout une série de photos influencées par les grands maîtres de la peinture hollandaise comme Anthony Von Dick, respectant des lumières et cadrages rigoureux.  ses portraits sont l’oeuvre d’un photographe autodidacte, son père Hendrik Kerstens. 

Hendrick Kertens, photographe hollandais. Paper Roll
PAPER ROLL 

Hendrik Kerstens quitte à l’âge de 40 ans le monde des affaires pour se consacrer à la photographie. C’était en 1995. Dès lors, il s’occupe de sa fille Paula alors que sa femme travaille à temps plein. Être au côté de son enfant toute la journée développe en lui une sensibilité, induite par un sentiment de responsabilité, de vulnérabilité et d’amour paternel.  

Hendrick Kertens, photographe hollandais. Toy Rider
TOY RIDER

Au fur et à mesure, il passe d’une photographie d’instantanés familiaux à une photographie manifestement plus artistique, se rapprochant des grands peintres, tout en y ajoutant des éléments du quotidien magnifiés par sa démarche picturale. 

Pour aller plus loin

Site officiel de Hendrik Kerstens : hendrikkerstens.com
+ de photos de Hendrik Kerstens sur artnet : artnet
Hendrik Kerstens sur Wikipedia (en anglais) : en.wikipedia.org
Un article très complet sur l’Oeuil de la Photographie : L’Œil de la Photographie Magazine


Inscris-toi à la newsletter !

Afin d’être au courant des derniers articles du site et accéder à des exclusivités, merci de t’inscrire en cliquant sur ce lien.


🕶 Retrouvez mes actualités sur Facebook : JULIEN ET LE CHAMP DES POSSIBLES

🖼 Retrouvez mes projets sur Behance : JULIEN ROBERT

🎭 Retrouvez mes vidéos sur Youtube : JULIEN ET LE CHAMP DES POSSIBLES